Vera Lacoeuilhe

Vera El Khoury Lacoeuilhe est française et libanaise. Elle est diplomate et conférencière. Elle est titulaire d’un baccalauréat en sciences politiques et administration de l’Université américaine de Beyrouth (1979), ainsi que d’une maîtrise en études du Proche et Moyen-Orient de l’Université de New York (1983). Elle a été Déléguée permanente adjointe de Sainte-Lucie à l'UNESCO (1996 - 2016) et Représentante suppléante du Chef du Gouvernement de Sainte-Lucie auprès de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF) (2001-2016). Elle était candidate du Liban au poste de directeur général de l'UNESCO et conseillère auprès du ministère libanais de la Culture. Elle a également été membre de l'équipe des conseillers indépendants (ITA) du Conseil économique et social des Nations Unies (ECOSOC). Elle enseigne le droit international à l'Université Paris I Panthéon-Sorbonne depuis 2013. Elle enseigne aussi les Conventions culturelles de l’UNESCO  à « l'Institut d'études politiques de Paris » -Sciences Po.

Vera El Khoury Lacoeuilhe a dirigé la délégation de Sainte-Lucie au Comité du patrimoine mondial entre 2001 et 2006, occupant la présidence de la 27e session à Paris (2003) et la vice-présidence de la 28e session à Suzhou (2004). En 2014, elle a présidé la première session extraordinaire de l'Assemblée générale des États parties à la Convention du patrimoine mondial à Paris.

Les extraits audio suivants sont issus d’une entrevue menée avec Vera Lacoeuilhe par Christina Cameron et Mechtild Rössler en novembre 2017 à Paris. Lacoeuilhe commente les défis actuels de la mise en œuvre de la Convention, tels que les dangers du tourisme, la politisation du Comité du patrimoine mondial et le niveau d’exigence de moins en moins élevé quant à la valeur universelle exceptionnelle des sites. Elle plaide pour un retour aux objectifs premiers de la Convention afin que plus d’efforts soient consacrés à la conservation du patrimoine et la coopération internationale.