Lucien Chabason

Lucien Chabason, spécialiste français de la conservation de l’environnement, a complété des études en droit, en sociologie et en sciences politiques avant d’obtenir un diplôme de l’École Nationale d’Administration. Il a entamé une carrière dans la fonction publique dans les années 70 au sein du ministère français de l’Environnement, où il sera responsable de la conservation et de l’aménagement des sites et paysages. En 1994, il entre au Programme des Nations Unies pour l’Environnement (UNEP) comme coordonnateur du Plan d’Action pour la Méditerranée (basé à Athènes) et comme Directeur du Secrétariat de la Convention de Barcelone, fonctions qu’il occupera jusqu’en 2003. Depuis, Lucien Chabason est conseiller auprès de la direction de l’Institut du développement durable et des relations internationales (IDDRI), et président du Plan Bleu pour la Méditerranée. Il est également «Garant de la concertation» pour l’Établissement public d’aménagement Paris-Saclay. Parmi les récentes publications auquel il a participé, on retrouve Regards sur la Terre 2008 - Dossier : Biodiversité, nature et développement (Presses de Sciences Po, 2007) et Regional Oceans Governance : Making Regional Seas Programmes, Regional Fishery Bodies and Large Marine Ecosystem Mechanisms Work Better Together (UNEP, 2016).  

Lucien Chabason a fait partie de la délégation française au Comité du patrimoine mondial de 1979 à 1986. Il a participé au groupe de travail pour l’élaboration des critères naturels en 1979 et a servi comme rapporteur à la Session du Comité de 1984 à Buenos Aires. C’est à cette même session qu’il a soulevé ses préoccupations quant à l’écart entre le patrimoine culturel monumental et les grandes étendues sauvages en proposant ses idées sur les paysages ruraux. La discussion qui a suivi a mené à huit années de réflexions sur le concept actuel des paysages culturels. À cause de son intérêt durable pour les paysages, Lucien Chabason a été invité par l’UNESCO à la réunion d’experts de La-Petite-Pierre en 1992 durant laquelle des orientations ont été élaborées pour la définition et la catégorisation des paysages culturels. 

Les extraits audio suivants sont issus d’une entrevue menée avec Lucien Chabason par Christina Cameron et Petra van den Born en octobre 2012 au siège social de l’UNESCO à Paris. Les souvenirs de Lucien Chabason offrent une perspective très instructive des premières années de la Convention et de l’apparition de la notion de paysage culturel. De plus, ses réflexions concernant l’articulation des concepts de nature et de culture, la doctrine conservatrice de l’UICN et les défis de l’intégration des communautés dans la gestion des parcs nationaux contribuent à replacer la Convention du patrimoine mondial dans une perspective historique élargie.