Jukka Jokilehto

Jukka Jokilehto est un architecte et urbaniste finlandais. Diplômé de l’Université Polytechnique d’Helsinki en 1966, il entre à l’ICCROM en 1972 comme professeur et coordinateur du programme en conservation architecturale et urbaine. Après des études spécialisées à l’Institute of Advanced Architectural Studies, il obtient un doctorat de l’Université de York au Royaume-Uni en 1986. Directeur général adjoint de l’ICCROM de 1995 jusqu’à sa retraite en 1998, il travaillera ensuite pour l’ICOMOS de 2000 à 2006 en tant qu’évaluateur et présentateur des nominations pour le patrimoine mondial. Ces dernières années, il a été impliqué dans le développement de plans directeurs de conservation et de plans de gestion, tel que celui de Bam, en Iran, en plus d’avoir conseillé de nombreux pays (Chine, Japon, Italie, Irlande, Norvège, etc.) dans leur préparation de nominations au patrimoine mondial. Il est également professeur honoraire de l’Université de York et conseiller spécial du Directeur général de l’ICCROM.

L’implication de Jukka Jokilehto au patrimoine mondial remonte aux années 80. De 1988 à 1997, il a assisté à toutes les réunions du Comité du patrimoine mondial comme représentant de l’ICCROM, puis de 2000 à 2006 comme évaluateur pour l’ICOMOS. En tant qu’expert sur l’authenticité, la notion de valeur universelle exceptionnelle et la gestion des sites culturels, il a participé à de nombreuses réunions d’experts sur le patrimoine mondial, notamment la réunion de Nara en 1994. Récipiendaire du prix ICCROM de l’année 2000, il a notamment publié les Management Guidelines for World Cultural Heritage Sites (ICCROM, 1993) avec Bernard Feilden, A History of Architectural Conservation (Butterworth-Heinemann, 1999) et ICCROM and the Conservation of Cultural Heritage: A History of the Organization’s first 50 Years, 1959-2009 (ICCROM, 2011). En 2009, Nicholas Stanley-Price et Joseph King ont publié Conserving the Authentic: Essays in honour of Jukka Jokilehto.

Les extraits audio suivants sont issus d’une entrevue menée avec Jukka Jokilehto par Christina Cameron et Mechtild Rössler en mai 2010 à Rome en Italie. Il y dévoile son expertise et sa profonde compréhension des enjeux du patrimoine mondial à travers des discussions portant notamment sur la représentativité de la Liste du patrimoine mondial, le travail des organisations consultatives, la notion d’authenticité et la gestion des paysages culturels et urbains.