Henry Cleere

Après des études en langue et littérature anglaise, Henry Cleere a mené une carrière en sidérurgie pendant près de vingt ans avant de se tourner vers l’archéologie. En 1980, il a obtenu un doctorat de l’Institut d’archéologie de l’University College London pour sa recherche sur l’industrie du fer en Bretagne romaine. Il a été directeur du Council for British Archaeology de 1974 à 1991. Membre du Conseil d’administration de l’ICOMOS de 1981 à 1990, Henry Cleere a contribué à la création du Comité international sur la gestion du patrimoine archéologique en 1984 ainsi qu’à la rédaction de la Charte internationale pour la gestion du patrimoine archéologique de 1990.

Ce n’est toutefois qu’à partir de 1992 qu’il s’est impliqué dans la Convention, lorsqu’il est devenu Coordinateur de l’ICOMOS pour le patrimoine mondial à Paris. Jusqu’en 2002, il a mis à profit son expérience et ses connaissances professionnelles pour améliorer le processus d’évaluation des biens culturels, en mettant l’accent sur la conservation et la gestion des biens et en introduisant les missions in situ. Durant cette période, il a présenté environ 350 sites au Comité du patrimoine mondial et a participé à la rencontre de Nara sur l’authenticité. Membre fondateur de l’European Association of Archaeologists, il est également professeur honoraire à l’Institut d’archéologie de l’University College London depuis 1998. Ces dernières années, il a travaillé comme consultant auprès du World Monuments Fund, du Global Heritage Fund et pour plusieurs pays, notamment la Chine. Il a édité deux ouvrages majeurs sur la gestion du patrimoine archéologique : Approaches to the Archaeological Heritage (Cambridge University Press, 1984) et Archaeological Heritage Management in the Modern World (Unwin Hyman, 1989).

Les extraits audio sont issus d’une entrevue menée avec Henry Cleere par Christina Cameron en janvier 2008 à Londres. Monsieur Cleere témoigne de son rôle en tant que coordinateur pour le patrimoine mondial à l’ICOMOS et puise dans sa longue expérience pour commenter des enjeux tels que les performances des organisations consultatives, les décisions politiques du Comité et la reconnaissance de nouveaux types de patrimoine.